Elevage

Bien être animal en élevage : Installation de la cellule départementale opérationnelle

Le 18 mars 2021 et en présence des acteurs concernés, la préfète de Tarn-et-Garonne a signé la charte de fonctionnement de la cellule départementale opérationnelle pour le bien-être animal en élevage. Cette cellule, dont l’animation est assurée par l’ALMA (Association de Lutte contre les Maladies Animales - groupement de défense sanitaire de Tarn-et-Garonne), regroupe l’ensemble des acteurs de premier niveau en matière de bien-être animal : • la Chambre d’agriculture, • la MSA (Mutualité sociale agricole),
• le GTV (Groupement technique vétérinaire),
• les services de l’État, à travers la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations). Cette cellule a pour mission essentielle de prévenir les situations critiques en matière de protection animale en élevage en usant de plusieurs leviers : Les différents acteurs de l’élevage disposent d’indicateurs permettant de surveiller l’apparition de phénomènes anormaux. La présence des acteurs sur le terrain dans les élevages permet d’assurer une veille et de détecter des signaux faibles et précoces, La mise en commun les informations et, au besoin, la réalisation d’un diagnostic technico-économique ce qui permettra d’avoir une vision réelle et partagée des situations, Un plan d’actions pourra être déterminé pour chaque éleveur, qui sera accompagné, Un suivi régulier sera réalisé jusqu’à retour à une situation normale. Cet accompagnement individualisé ne peut se faire qu’avec le consentement des éleveurs concernés.

Communiqué Préfecture

 Chevaux de trait : Parcours d’Excellence du Jeune Equidé de Travail (PEJET)

Les chevaux de trait d’Occitanie participent au Parcours d’Excellence du Jeune Equidé de Travail (PEJET) qui est l’outil construit par la filière pour le contrôle de performance des équidés de travail. Il s’agit de caractériser les animaux, d’évaluer leurs qualités innées, acquises ou potentielles afin de les orienter, les mettre en marche, de sélectionner (les reproducteurs) et contribuera en promotion des races françaises. Le parcours d'Excellence du Jeune Equidé de Travail est un ensemble d'épreuves ayant les objectifs suivants:
• mettre en valeur les meilleurs sujets dans un but de sélection,
• caractériser les reproducteurs pour en faciliter l'exploitation,
• inciter à la préparation des jeunes équidés afin de faciliter leur mise en marché,
• qualifier les aptitudes et les qualités des jeunes équidés à des fins commerciales,
• favoriser les lieux de rencontre des acteurs de la commercialisation,
• contribuer à la promotion des races. Chaque syndicat ou association départementale se situe en tant qu'organisateur en convention avec la SFET (Société Française des Equidés de Travail) qui met à disposition des organisateurs et des éleveurs un site d'engagement aux concours. La SFET établit un calendrier des concours. Chaque éleveur disposant d'un compte web sur SIRE (système d'information relatif aux équidés) peut utiliser le site d'engagement de la SFET pour réaliser ses engagements. Le tarif d'engagement sur internet est de 12 € quel que soit le nombre d'épreuves pour un paiement par carte bancaire.

Epreuves de modèles et allures
Les épreuves de reproducteurs sont ouvertes à tous les équidés; toutefois l'organisateur détermine les épreuves pour l'organisation de concours. Peuvent être admis à ces épreuves:
• mâles entiers inscrits au Stud Book de leur race
• étalons approuvés–pouliches de 1 an
• pouliches de 2 ans–pouliches de 3 ans saillies dans l'année (exception faite pour les pouliches de 3 ans participant à au moins deux concours d'utilisation).
• juments suitées de 3 à 18 ans (saillies l'année précédente et l'année en cours par un étalon approuvé pour produire dans le même Stud Book que la jument ou livre de mule rattaché). Le programme définira les catégories ouvertes sur le rassemblement. Chaque animal ne peut être présenté qu'à une seule épreuve de modèles et allures par niveau et par an. Dotation : ces épreuves de modèles et allures sont dotées en fonction du programme d'élevage de chaque ANR (Association Nationale de Race) déposé officiellement auprès de la SFET avant le début de la saison en cours afin de définir la politique d'encouragements.

Epreuve d'utilisation/travail PEJET 2 types d'épreuves coexistent :
Les épreuves du TRAVAIL du PEJET et les épreuves dites “spécifiques de race”. Les épreuves TRAVAIL du PEJET sont communes à toutes les races de la SFET, leur règlement est invariable d'une race/espèce à l'autre. La conservation du patrimoine génétique, le nouveau de la traction animale et la diversification des loisirs rendent nécessaires la mise en valeur de l’aptitude à toutes formes de travail.

Participation des meneurs et grooms
Les meneurs devront s'assurer en responsabilité civile à minima couvrant leur participation à ce type d'épreuves. Dotation : ces épreuves de travail sont destinées à former le jeune équidé afin de faciliter sa commercialisation. En conséquence, les dotations prévues par la SFET et les ANR concernées seront réservées au sujets de 4 ans et moins (selon le règlement des épreuves) tout en laissant la possibilité de participer à des équidés plus âgés.

 

Article rédigé par Marc Rey CA82

(Pour voir l'article en entier abonnez-vous !)