Rencontre technique pulvérisation : 8 pulvérisateurs agréés anti dérive testés au CEFEL

Le parc matériel se renouvelle essentiellement avec des appareils agrées anti dérive. Quels sont les appareils proposés localement, quelles sont leurs performances en matière de qualité de pulvérisation et de débit de chantier ? Quelques éléments de réponses suite à la “rencontre technique” pulvérisation du 16 septembre dernier organisée par la Chambre d’Agriculture et le Cefel. Lorsqu’il s’agit de renouveler un pulvérisateur, l’évolution de la règlementation sur la dérive (ZNT eau, DSR riverains…) et le ciblage des subventions orientent fortement le choix vers des “matériels agrées anti dérive”. En effet, seul ces types de machines permettent, moyennant de satisfaire également à d’autres conditions (présence de haie…), de réduire ces Zones de Non Traitement et ces Distances de Sécurité Riverains à 5 m …alors qu’elles peuvent être de 20 voire de 50 m en fonction des produits pour les ZNT et de 10 à 20 m pour les DSR. (Voir action agricole du 27 août 2021).

Les 8 appareils testés :
Aujourd’hui, plus de 70 modèles de pulvérisateurs arboricoles ont reçu l’agreement anti dérive. Et parmi ceux qui sont distribués localement, 8 étaient présents au CEFEL, dont 4 appareils à double turbines, 3 appareils à simple turbine et 1 appareil à 4 “turbines à aube”. Il s’agit pour 7 machines d’appareils trainés et pour une d’un pulvérisateur porté (en cours d’agréement). Tous les appareils présentés sont équipés de volutes (2.25 à 2.85 m de hauteur) destinées à diriger l’air et à réduire théoriquement la dérive. Ils sont également tous équipés de pompes à membranes, moins sensibles à certains produits utilisés en AB (argiles) que les pompes à piston. Tous les pulvérisateurs étaient également équipés d’un attelage pivotant, d’un DPAE et 4 machines étaient pourvues d’un double essieu.

Article écrit par Jean-Louis Sagnes Chambre d’agriculture 82 Sébastien Ballion (CEFEL)

Pour en savoir + abonnez-vous !